L’intelligence artificielle et le dessin, une révolution !

L’intelligence artificielle et
le dessin, une révolution !

Le futur, c’est maintenant !

Machine & imaginaire — Vieux serpent de mer dans le domaine de la création, cela fait des années que nous entendions parler de l’intelligence artificielle qui allait tout changer dans la création. Alors, certes, on commençait seulement à en percevoir les prémices en 2020 via les logiciels d’Adobe (voir notre précédent article) sans se douter que certains acteurs allaient littéralement renverser la table et tout changer ! Petit tour d’horizon deux ans plus tard et surtout, l’annonce de notre première formation en intelligence artificielle créative !

 

Et si Photoshop disparaissait à l’avenir ?

Chez Kaligram, nous ne sommes pas peu fiers d’avoir lancé, à Lille, la première formation dédiée à l’intelligence artificielle dans la création. Et si nous savons déjà que ce contenu évoluera très vite au fil des incroyables innovations de ces outils, il nous semblait important de proposer un accompagnement de ces outils, pas si techniques, mais qui comportent quelques subtilités.
Ceux-ci nécessitant tout de même une bonne connaissance de l’anglais, ne l’oubliez pas. Mais aussi une première question de fond.

LA RÉSISTANCE (MENTALE ET DÉONTOLOGIQUE).

Soyons francs. Tout le monde n’est pas enchanté par cette révolution en cours. Pourquoi ?

Difficile de nier que cela ne vas pas impacter encore plus négativement le domaine de la création, souvent vu comme un milieu de gens qui font muse-muse sur leur ordinateur en allant sur les réseaux sociaux. C’est bien évidemment oublier tout le travail invisible de conception, d’essais, de réflexion, d’argumentation, d’expérience, de compétences accumulées amenant à des visuels équilibrés et faisant sens.
Mais cela fait bien trop longtemps chez Kaligram que l’on perçoit aussi ce caractère secondaire du graphisme au sein de certaines entreprises.

Difficile aussi de nier que nombre de créatifs n’y voient pas une forme de viol de la propriété intellectuelle. Et oui, l’IA n’est rien sans matière première. Et cette matière première, ce sont les photos et infos glanées sur le web. Comme un enfant, l’IA a besoin de se nourrir pour restituer ses visuels. Et actuellement, il y a clairement un très gros flou sur ce point et l’usage de ces visuels d’origine, qui ne sont jamais reconnaissables non plus.

 

 

LA RÉALITÉ.

J’entends bien évidemment les complaintes de ces créatives et créatifs, effrayé(e)s par la suite. Mais je le dis à chaque fois, le train de l’IA a quitté la gare, vaut-il mieux monter dedans ou se faire rouler dessus ?

Rappelons que Dall.e (par exemple) est développé par OpenAI, une “entreprise à but lucratif plafonné” dont l’un des présidents n’est autre que… Elon Musk et qui est co-financée par Microsoft !
Et autant dire que ce ne sont pas des noms qui riment avec un frein en termes d’innovations technologiques.

De fait, de nombreux graphistes y ont tout de même vu une opportunité et il faut dire que les outils progressent très vite. Alors plutôt que de céder au défaitisme, j’ai décidé de vous faire une petite compilation de travaux, exemples qui, je l’espère, sauront vous convaincre voire vous émerveiller de ces outils qui vont TOUT changer et qui vont arriver qu’on le veuille ou non. Et ils sont déjà là.

QUELQUES ARTISTES ET EXEMPLES.

Dans la première vidéo, je citais à juste titre les travaux de Mathieu Stern, sûrement l’un des plus en pointe sur la recherche réaliste de la figure humaine via Dall.e et il est toujours incroyable de se dire que dans ces photos, tout est faux ! Petit bonus puisqu’il a aussi pris le temps d’expliquer un peu les résultats parfois aléatoires et comment il a procédé pour obtenir ces résultats.

 

 

Mais je ne peux que vous inciter à regarder le reste de son profil Instagram où vous retrouverez d’autres expérimentations où il mêle appareils photo (sa grande passion) et animaux, peintures classiques ou encore pop culture ! C’est drôle et surtout bluffant.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mathieu Stern (@mathieustern)

Autre artiste que je citais, Olaf Blomerus, qui crée des univers fantasmagoriques complètement fous sur MidJourney cette fois. Là aussi, l’abonnement Instagram s’impose !

Comment ne pas citer les travaux de notre ami et formateur Renaud qui travaille sur MidJourney depuis plusieurs mois et a développé tout un univers de chaos et de couleurs.
Là aussi, on vous recommande chaudement de vous abonner sur Instagram, puisque c’est aussi une de ses images qui est utilisée en tête d’article.
C’est d’ailleurs lui qui assure la formation Kaligram sur l’usage de ces outils.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par renopointcom (@renopointcom)

Parmi les exemples un peu foufous, comment ne pas citer cette communauté qui a décidé d’imaginer ce que donnerait la Révolution française façon GoPro, ou encore la chute du Mur de Berlin…

…Ou encore le Débarquement et j’en passe !

 Et la dernière innovation de Dall.e, on en parle ? L’outpainting, quand on veut que le logiciel crée la suite d’une image zone par zone. L’agence parisienne Ogilvy s’en est déjà emparée pour une pub La Laitière.

IA 1 – Adobe Sensei 0

Pour finir ce long billet, un graphiste s’est amusé à comparer un remplacement d’éléments sous Photoshop et Dall.e. Le résultat est sans appel et à ce titre, il sera très très très intéressant de voir comment va réagir Adobe, le mois prochain, avec ses mises-à-jour logicielles 2023 et la réponse de sa propre intelligence artificielle, Sensei qui semble s’être faite dsitancer, à moins que…

Vous souhaitez vous former sur ces outils d’intelligence artificielle ?
RETROUVEZ LE PROGRAMME DE CETTE FORMATION SUR NOTRE SITE.

Commentaire (0)
Rejoindre la discussion
Lire tous les commentaires
 

Commentaire

Réduire les commentaires
Retour

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!

Fais tourner !