Zak Eazy, Lille version Photoshop

Zak Eazy, Lille version Photoshop

Découvrez ce graphiste onirique local

 

 

 

beffroi-lille-photoshop-graphisme

bourse-lille-photoshop-graphisme

“Il faut savoir prendre son temps pour faire quelque chose de qualitatif.”

Made In Lille.

C’est lors d’un précédent billet dédiée à la graphiste française Malika Favre et spécialisée Illustrator que Kaligram a eu l’occasion de prendre contact avec Zak Eazy. J’avoue, nous ne connaissions pas son travail mais après un peu de stalking internet, on a découvert tout cela et on a eu très envie d’en parler avec lui, ce qu’il a gentiment accepté de faire. L’occasion était clairement trop belle puisque Zak excelle sur Photoshop via des photomontages assez oniriques de Lille, où nous nous situons.

Bonjour Zak, tout d’abord, peux-tu nous dire quel est ton parcours dans le domaine graphique ? Depuis combien de temps pratiques-tu Photoshop ?

J’ai commencé Photoshop en 2012-2013 quand j’étais au lycée. Je m’étais orienté vers des études d’architecture mais en découvrant Photoshop je me suis vite rendu compte qu’il fallait m’orienter vers des études d’art et de graphisme. À l’obtention de mon bac j’ai tenté d’intégrer des écoles de graphisme, en vain, je me suis donc tourné vers une fac d’Art.
C’était beaucoup plus traditionnel, il manquait cette partie « digitale », c’est alors que j’ai commencé à me former seul au métier de graphiste via des tutoriels sur YouTube etc…

Depuis combien de temps bosses-tu sur les visuels de Lille ?

J’ai commencé les visuels sur Lille depuis un peu plus d’un an (mai 2019) sur Instagram.

Concernant les photos de Lille, quelle est l’origine des clichés que tu utilises ?

Certaines photos appartiennent à des photographes lillois, d’autres proviennent de banques d’images libres de droit. En ce qui concerne celles qui appartiennent aux photographes je leur demande d’abord l’autorisation de les utiliser, je les reçois en HD et les identifie sur mon Instagram en tant que photographe de base.

Quel est le photomontage le plus complexe, celui dont tu es le plus fier ?

La création dont je suis le plus fier est « Wild House » où l’on voit un ours sortir du bâtiment Carnot à Lille avec une base en forme de racine. Elle n’en a pas l’air mais la photo initiale a reçu de nombreuses modifications et déformations, c’était assez compliqué. C’est avec cette création que j’ai pu été repéré par Photoshop, ils l’ont partagée sur leur compte Instagram et m’ont suivi juste après. Pour moi c’était un grand accomplissement d’avoir leur reconnaissance.

Quelle est la partie la plus complexe dans tes photomontages, de façon plus générale ?

Je pense que la partie la plus complexe dans mes photomontages reste la recherche d’images. Parfois l’idée est toute prête dans mon esprit mais je ne trouve pas les images adéquates, pas sous le bon angle, de mauvaise qualité etc.. Je pense que c’est ce qu’il y a de plus compliqué et surtout ce qui prend le plus de temps !

“Photoshop Is My Playground.”

Question plus tournée logiciel mais quel est ton outil préféré sur Photoshop ?

J’hésite entre « Plage de couleurs » pour détourer ou « Correction Sélective » pour changer une couleur en particulier sur une image, sans avoir à changer toutes les autres couleurs..

Quelles sont tes influences ? Les artistes que tu recommanderais en graphisme à quelqu’un qui s’intéresse à Photoshop ?

Il y en a tellement, mais sans réfléchir, je dirais : Julien Tabet, Luisa Azevedo, Vanessa Rivera, Josh Dykgraaf, Alexandrias Lens.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut apprendre Photoshop (puisque ça reste le cœur de notre activité et qu’il faut bien payer nos hélicoptères 😬) ?

Patience patience et encore patience ! On est parfois pressé de maitriser le logiciel ou de faire une découpe d’objet rapidement, mais il faut savoir prendre son temps pour faire quelque chose de qualitatif..

Question piège, tu ne dois garder qu’un outil, tu choisis les masques de fusion ou les calques de réglage ?

Les calques de réglage ! Même si j’utilise énormément les masques de fusion, je pense que les calques de réglage sont indispensables pour une création afin d’harmoniser les couleurs de chaque image.

Que peut-on te souhaiter sur le long terme ? D’autres commandes comme avec Decathlon dans ton style ou tu as d’autres envies ?

Oui effectivement, pourquoi pas d’autres partenariats du type Décathlon, La Ville de Lille et Adobe France que j’ai pu faire dernièrement. Des projets sur lesquels j’ai pu pleinement exprimer ma créativité.
Et bien merci à toi Zak !

Retrouvez l’ensemble de son travail, mettez des likes, suivez-le sur Instagram.
Et si vous souhaitez suivre une formation Photoshop via votre compte CPF. Kaligram est là !
Commentaire (0)
Rejoindre la discussion
Lire tous les commentaires
 

Commentaire

Réduire les commentaires
Retour

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!

Fais tourner !